mercredi 30 avril 2008

Un petit vent d’air frais passe à travers ma veste
avant qu’une pluie s’abatte sur mon visage
Je profite donc le temps de quelques mots d’écrire
quelque chose de différent
Puisqu’on me reproche de m’engager dans un certain style
trop pessimiste
Alors changeons les perspectives,
changeons les mots et les phrases.
Quelque chose de différent.

Je me surprends à avoir un petit sourire pendu aux lèvres pendant 55 min devant cette chevelure grisonnante, échanger un regard et sans rien dire penser à mon tour
« Oui on sait tous que c’est soporifique au possible
et que ça donne envie de se pendre »
Je quitte le cours discrètement en voyant une de mes nouvelles posée sur le bureau
Je m’éclipse pour faire durer le suspens
et retarder le plaisir d’un avis.

Je renouvelle mon mp3 encore et toujours.
Lupe Fiasco encore et toujours.
Et un nouveau petit sourire pendu en tombant sur Blurry
Pensant à Futuret, l’adorable petit fiancé qui attend à l’autre bout d’une connexion internet.

Regarder la pluie dégouliner contre la fenêtre et penser à toutes ces choses qui m’attendent au dehors
Me retrouver quelques heures plus tard à la table d’un café
Prétendre des messes basses, échanger un regard
et sans rien dire penser à mon tour
« Allons nous pendre dehors »

Quelques petites pensées à la volée, mises en vrac
sans aucune logique
Je reviendrai peut-être plus tard ajouter
d’autres brouillons de pensées
Ou peut-être que j’occuperai mon temps plus utilement
Monter une infusion au café et au caramel et
glisser une cigarette entre ses lèvres
S’endormir contre un petit corps tout chaud et trainer au lit le lendemain matin des heures et des heures durant

Je suis Enid et j’attends un bus qui n’est plus en service
*