mercredi 28 janvier 2009

mercredi-28-janvier-2009

Je voudrais écrire un article, mais je ne sais pas quoi raconter.
Tout simplement : je n’ai rien à raconter.
Mais je fais de mon mieux; en tout cas, j’essaie.J’ai commencé à manipuler mon appareil photo argentique, avec l’aide d’un Monsieur en école d’arts, mais franchement : je n’y comprends rien. Je pensais que c’était simple, qu’il fallait juste manœuvrer le diaphragme, mais il y a aussi les asas et l’obturateur à gérer. Je me perds dans les explications qu’on me donne, et je mélange tout.
Toujours régler l’obturateur en fonction du diaphragme, plus c’est grand, plus il y a de lumière, quand il fait jour, utiliser 22 minimum.
J’ai griffonné tout ça sur un bout de papier, mais en relisant, je me dis que je suis mal barrée.Et puis, d’un autre côté, j’ai décidé de me remettre un peu au dessin, parce que je m’ennuie et que ce sera plus créatif que d’actualiser mon Facebook en pleine nuit pour voir s’il y a des gens en ligne.
Oui, mes insomnies ont repris, et j’avais trouvé la solution. Depuis deux jours, je joue à Fahrenheit comme une apprentie geek-hardcore. Oui, je suis apprentie geek, mais face au savoir de mes maitres, je suis une noob finie.
Je ne joue plus à CS parce que je n’ai toujours pas récupéré mon pc portable, et sur la grosse bécane d’Alexis, ça lag à mort (bizarrement, seulement quand c’est moi qui veut y jouer).
Et puis, la télé nous a lâché hier, je ne peux plus jouer à Fahrenheit.

Il ne me reste plus grand chose, au final.
Je suis coincée sur le bouquin que je suis en train de lire, Parias de Pascal Bruckner. Je voudrais le finir, mais je l’ai à peine entamé, et puis après avoir lu un Murakami, tout livre me repousse.

Je viens de voir le teaser de 2012 sur allocine, ça ne me dit rien, mais y’a John Cusack, alors pourquoi pas.
Choke ne passe pas à Brest, c’est complètement désespérant et même si je ne sens pas le film, je veux absolument le voir, puisqu’adaptation d’un Chuck Palahniuk.
Pour me consoler, je me ferai tous les films de James Gray.