lundi 19 janvier 2009

Foolish_one__by_the_weirdo

Je n’ai plus de pc portable !
Que je vous explique. J’étais en train de changer rageusement de serveur sur cs parce qu’on m’avait encore emmerdé sur un serveur de noob (cette fois parce que mon taux de frags était plus élevé que mon taux de morts). J’avais fumé une petite délicatesse, j’étais stone (d’ailleurs je tirais à tout va et je ne sais pas trop d’où je les sortais, mes frags), j’avais super soif.
Alors j’ai rempli la carafe au max, je n’ai pas attendu que l’eau descende et je me suis servie un petit verre. Evidemment, la carafe a explosé nerveusement, je me suis retrouvée avec de l’eau partout sur moi, comme si j’avais pris une douche toute habillée.
Depuis, le pc ne veut plus se rallumer, et moi je suis désespérée. J’ai presque envie de dire « Ma vie entière est dans ce truc », mais mes films sont sur mon disque dur, et mes textes sur une clé usb (c’est toujours ça d’épargné)
Mais je suis quand même chagrinée et, même si je ne cracherais pas sur un nouveau portable un peu mieux, celui là est quand même sentimental.
Je n’ai plus de musique, mes photos ont peut-être disparu à jamais, et je devoir écrire sur le clavier tout pourri de Mr Geek, ce qui ne m’enchante pas du tout.
Je ne peux donc pour l’instant poster aucune photo. Heureusement que dans ces cas-là, la délicieuse Gbeu peut me fournir de quoi combler (cf image)Hier soir, il pleuvait, et Minou est allé me chercher des cigarettes. J’ai profité de mon malheur pour me payer des Vogue, plus bourgeois tu meurs, et j’ai payé 5.30 des cigarettes qui n’en valent pas plus de 4. Mais j’ai la classe, et même la classe ultime :)A part ça, je n’ai toujours pas de nouvelles de notre ami Ronald Mac Donald, chez qui j’ai postulé à défaut d’être prise ailleurs, et quand je vais là-bas je me fais traiter comme une moins que rien. Si je n’obtiens pas un poste là-bas, je ne pourrai pas rembourser mon année à la fac et je ne pourrai pas non plus investir dans un petit appareil numérique, ni dans un pc portable.En d’autres mots : je suis mal, mais je n’ai jamais été d’aussi bonne humeur.