À propos

mooshka_manuel_brule

© (I knooow) Manuel Brulé – www.manuelbrule.com

 

Née au tout début des ninetees, Mooshka est une enfant de la Pop-Culture. Elle a grandi en lisant le Seigneur des Anneaux, les mangas d’Aï Yazawa et les blogs BDs les plus girly de la toîle. Très jeune, elle a pris la plume à son tour afin de noircir les pages des cahiers qui lui passaient sous la main. Puis, elle a troqué ses stylos pour un clavier. Vinrent alors les nombreuses plate-formes de blogs et un premier roman. Goodbye Violette.
Même si, depuis, ce dernier prend gentiment la poussière numérique au fond d’un disque dur, ce fut l’élément déclencheur qui la poussera par la suite à porter sur ses petites épaules d’imposants projets qui en effraieraient plus d’un.

C’est après une scolarité à Quimper, qu’elle embarque son PC portable, sa Nintendo DS et ses sempiternels Moleskines pour la ville de Brest. Un Bac L en poche, elle entame d’abord des études de Psychologie puis d’Anglais avant de trouver enfin son compte dans une filière technique d’Info-Com.

Ses premières années d’études furent aussi marquées par sa participation à diverses associations culturelles. Ainsi, aux côtés de Blurp Prod, elle scénarisa et co-réalisa pas moins de quatre courts-métrages. Elle participa aussi, à renforts de fournées de cupcakes, aux projets d’Art’s Not Dead deux ans durant. Le tout en menant ses projets personnels de son côté, de la Lomography qui lui tient tant à cœur à son feuilleton littéraire aux allures de film chorale, Miruku no Cafe, qui compta deux saisons de 12 épisodes.

Auparavant, elle partageait son temps entre son rôle de cofondatrice des Chats Cosmiques, une association d’activistes du lulz qui ont pour objectif de dominer le monde à base d’images de chatons et de paillettes ; le décryptage des dialogues de Léna Dunham, l’apprentissage du terminal et des lignes de commande sur Linux et la rédaction de son blog.

Aujourd’hui, Mooshka est apprentie capitaliste de l’Internet pour un marché de niche. Elle apprend, entre autres, à interagir avec Google pour qu’il la fasse remonter dans les premiers résultats de la première page, et à faire du détourage pas toujours très propre sur Photoshop avec l’outil plume.

Comme elle s’est un peu améliorée dans l’apprentissage du terminal et des lignes de commande sur Linux, maintenant son objectif c’est de découvrir et comprendre la différence entre le marxisme et le trotskisme (même si ça se trouve, en vrai, c’est évident).

Lorsqu’elle n’est pas à son poste d’ouvrière, elle nourrit des pensées anticapitalistes tout en collectionnant des gifs de Zooey Deschanel.

La première partie de cette biographie vous est offerte par Gloomizzle aka Docteur Faust.

Mooshka Belmont résumée avec des mots-clés :
books • burgers • caféine • cigarettes • cols claudine • cosmique • crypto-anarchisme • datalove • datapute • dinosaures • donuts • drama queen • emo kitty • glitter • gray-a • hacktivisme • hipster • hirondelles •  hiver • ice-cream • infj • intérieurs • internet • kawaii • lasagnes • licornes • linux • lomography • lunettes • manèges • maj-ctrl-u 2661 • minimal techno • mermaid • nœuds • ordinateurs • pastel • polaroid • robots • sequin • sirènes • stickers • sugar skull • tattoo • techno • tote bags • typewriters • typographie • twee • ukulele • youtube poop • zines.

Mooshka Belmont résumée en 19 secondes :


Ce montage vous est offert par Daniel Vigdis Jakots, qui voulait en faire un Vine mais n’a pas compris comment faire un Vine.